vendredi 15 mars 2013

La France, voilà l'ennemi !


La Grande Guerre n'est pas intervenue du jour au lendemain. Plusieurs tensions et raisons expliquent le basculement du monde dans un conflit sans précédent en 1914.

Concernant la France, sa soif de revanche depuis la défaite de 1871 l'emporte sur toute modération.
Il n'aurait pu en être autrement, cet état d'esprit de revanche étant très ancrée dans les mentalités, et cela dès la petite enfance. En effet, l'école de Jules Ferry entretient le besoin de reconquête.


Ces tensions ont notamment éclatées via les politiques de colonisation des différents pays de l'Europe, et c'est d'ailleurs presque "un miracle" que cette maudite Guerre n'ait pas éclatée plus tôt.
L'Allemagne était en retard sur ses voisins européens au niveau de la colonisation. Elle décida alors de lancer sa "WeltPolitik" ("politique mondiale"), dont le but était de se forger un empire colonial conséquent pouvant rivaliser avec celui des nations voisines. Cela eut de nombreuses conséquences qui seront détaillées dans de futurs articles sur ce présent blog.


Ces tensions n'ont cessé de croître comme le montre un article publié dans le Journal de la Vienne, le 13 mars 1913. Y est relatée une demande bien particulière du gouvernement allemand au gouvernement italien...

[vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir]

 







Côté allemand, forcément, le "Trouble paix" de l'Europe est bel et bien la France qui d'alleurs devait commencer à voir venir les évènements en prenant des "mesures décisives de précaution".

Cet article est paru il y a (presque) 100 ans jour pour jour. Il nous permet de "prendre la température" de l'ambiance qui régnait quelques mois avant le début du conflit....
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire